Difficultés financières, quelques conseils pour bien réagir.

Budget déséquilibré, revenus insuffisants, moyens de paiement non adaptés, incidents de paiements, surendettement, événement imprévu (chômage, maladie, divorce...) ?
Dans la vie, chacun peut être confronté à des situations difficiles. Découvrez nos conseils pour y faire face et éviter ainsi d'aggraver votre situation.

 

Difficultés financières : à qui m’adresser ?

Dès les premières difficultés, n’hésitez pas à prévenir votre Conseiller, il est là pour vous informer, répondre à vos questions, vous accompagner et trouver avec vous les solutions bancaires les mieux adaptées.
Informez également le plus rapidement possible vos créanciers (fournisseurs d’énergie, Trésor Public, opérateurs téléphoniques, crédits, loyers…), avant de risquer un impayé.

Bon à savoir :

Conformément au Bon Usage Professionnel pris par les Banques en décembre 2018 pour mieux prendre en compte les difficultés liées à l’accumulation d’incidents de paiement de ses clients identifiés fragiles financièrement au regard de la loi* fragiles financièrement, la BFC plafonne à 25 € par mois, depuis février 2019, un ensemble de frais liés aux incidents de paiement et irrégularités de fonctionnement du compte encourus
* Articles L 312-1-3 et R. 312-4-3 du Code monétaire et financier

Découvrez l’offre GPA

Pour aider ses clients en situation de fragilité financière, situation définie par la réglementation, la BFC propose l’offre GPA (Gamme de Paiements Alternatifs), une offre de banque au quotidien pour 3 € par mois. Elle permet d’accompagner ses clients dans leurs difficultés à gérer leurs comptes. Ses produits et services bancaires essentiels permettent en particulier de plafonner les frais en cas d’incidents à 20 € par mois.

Cette offre s’adresse aux clients fragiles financièrement (1) répondant aux critères ci-dessous :

  • Les clients ayant déposé un dossier de surendettement à la Banque de France et dont la demande pour statuer sur cette situation a été jugée recevable.
  • Les clients au nom desquels un chèque impayé ou une déclaration de retrait de carte bancaire est inscrit au fichier de la Banque de France centralisant les incidents de paiement de chèques.
  • 5 irrégularités ou incidents minimum au cours d’un même mois ET des flux créditeurs mensuels sur 3 mois consécutifs inférieurs à 1000 € (Réunion) et 800 € (Mayotte).
  • 10 irrégularités de fonctionnement ou d’incidents au total sur une période de 3 mois consécutifs ET des flux créditeurs mensuels sur 3 mois consécutifs inférieurs à 1000 € (Réunion) et 800 € (Mayotte).

Découvrez l'offre GPA ici.
Pour plus d’informations, rapprochez vous d’une agence BFC.
(1) personnes physiques agissant à des fins non professionnelles.