Lexique - Lexique M

m

Marché libre

Marché spécifique et non réglementé. Les sociétés qui y sont cotées n'ont pas les mêmes devoirs vis-à-vis des investisseurs en terme d'information que celles présentes sur les autres marchés.

 

Marché monétaire

Marché sur lequel les agents économiques négocient entre eux leurs besoins et ressources en capitaux à court et moyen terme.

 

MATIF (Marché à Terme International de France)

Marché créé en 1986 sur lequel s'effectuent des achats et des ventes à terme de contrats de taux, d'indices et de matières premières que l'on s'engage à prendre ou à livrer pour une quantité déterminée, à date et à prix convenus. Il constitue pour les gérants de portefeuilles un instrument de couverture, largement utilisé en raison de sa liquidité et de coûts de transaction réduits. Le contrat à terme « notionnel », représentatif d'un panier d'obligations, sert de référence sur le MATIF.

 

Mise en place d’une autorisation de prélèvement

Enregistrement par la banque de l’autorisation de prélèvement donnée par le client. Elle est nécessaire et préalable au paiement des prélèvements.

 

Moins-value mobilière

Perte résultant de la différence entre le prix de vente ou cession (moins les droits de sortie) d’un titre et son prix d’achat ou de souscription (plus les droits d’entrée).

Complément d'informations : Perte réalisée lors d'une cession (vente) de parts ou d'actions. Pour un OPCVM, la moins-value se calcule de la façon suivante : (prix de souscription + droit d'entrée) - (prix de rachat - droit de sortie, le cas échéant). S'oppose à plus-value mobilière.

 

Moyens de paiement

Instruments mis à la disposition d’un client permettant de réaliser une opération (débit ou crédit) sur son compte. Sont considérés comme moyens de paiement : la carte, le chèque, le prélèvement, le virement, le titre interbancaire de paiement (TIP), le porte monnaie électronique, et les espèces…